- regina ip : ange ou démon ?-

Publié le par nico-wong

Décidemment, et c'et tant mieux, le débat autour de la démocratie à Hong Kong fait rage en ce moment. Regina Ip, qui vient de créer le Savantas Policy Institute - un groupe de réflexion sur des réformes à Hong Kong, a déclaré que ce "think tank" ne deviendrait pas un parti politique. Elle a par ailleurs apporté son soutien à Donald Tsang pour sa candidature en 2007 au poste de chef de l'exécutif. "Il est évidemment préférable que les Hongkongais aient le maximum de choix possibles mais en ce qui concerne M. Tsang, j'ai longtemps travaillé sous ses ordres et il s'agit là d'un fonctionnaire très compétent. C'est une personne qui convient très bien pour occuper ce poste."

Cette ancienne secrétaire à la sécurité au conseil exécutif est surnommée "Tête de balai" (lol) en raison de sa coiffure éternelle. Réputée arrogante, elle est notamment connue pour avoir été à l'origine du controversé Article 23, un texte restreignant les libertés au nom de la sécurité qui avait amené un demi-million de hongkongais dans la rue en 2003. Son projet de loi avait finalement été abandonné et face à son impopularité grandissante, surtout après avoir fait l'éloge des autorités centrales, elle avait démissionné en prétextant des raisons personnelles.

Elle a ensuite poursuivi ses études à Stanford pour revenir à Hong Kong en effectuant un tour à 180 degrés sur le plan idéologique : elle serait désormais en faveur d'élections au suffrage universel direct en 2012 et dans une thèse appelée "Hong Kong, étude de cas : le développement de la démocratie dans une société en transition" (Hong Kong: Case Study in Democratic Development in Transitional Society), elle y fait part de son admiration pour le système bicaméral (deux chambres législatives). Elle a récemment déclaré que même si les hongkongais ne s'investissaient pas encore assez en politique et que scander des slogans dans la rue ne suffisait pas pour obtenir la démocratie, les forces politiques présentes à Hong Kong étaient suffisamment diversifiées pour que puissent s'y tenir des élections libres.

Après avoir retourné sa chemise une fois, et même si son point de vue a largement été salué à Hong Kong, je ne sais pas vraiment de quel bord elle est réellement. Certes, je ne peux qu'adhérer à ses propos, qui font preuve de beaucoup de clairvoyance, mais je garde toutefois une certaine méfiance vis-à-vis de ce personnage qui m'a toujours été fort antipathique...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Camillenchine 19/07/2006 08:55

vraiment intéressant ton blog, merci de nous éclairer sur tous ces sujets d'actualité.