- trop d'obscénités sur le web chinois -

Publié le par nico-wong

ALkuaicheimages
Les autorités ont annoncé une campagne visant à nettoyer la Toile chinoise de ses cochonneries. Plusieurs organes du gouvernement ont publié conjointement une liste de sites accusés de diffuser des contenus "portant atteinte à la morale publique". On y trouve de grands moteurs de recherche tels que Google et Baidu, des géants du Web chinois comme Sina et Netease, des forums de discussions tels que Tianya, ou encore des portails plus modeste comme le repère de gamers 131 et celui consacré aux amateurs de voitures Kuaiche. Désormais, les sites qui oseront ignorer ce rappel à l'ordre se verront sanctionnés, ce qui peut tout simplement aller jusqu'à la fermeture. Et la censure mise également sur la délation, les internautes ont en effet été invités à signaler tout contenu indécent au Centre chinois de signalement des informations illégales sur Internet.

Et ils vont avoir du boulot puisque, comme à peu près partout dans le monde, le sexe est un sujet incontournable dans les discussions en ligne. Et je ne risque pas grand-chose en avançant que le téléchargement de films pour adultes, avec une propension à choisir des productions nippones, est sans aucun doute l'une des activités préférées de bon nombres d'internautes chinois de sexe masculin. Et l'an dernier, le scandale impliquant Edison Chen et une dizaine de starlettes hongkongaises, avec des photos torrides qui ont fait l'effet d'une bombe sur le réseau chinois, n'a certainement pas arrangé les choses.

Le gouvernement a beau être conservateur, et les moeurs pudiques, la société évolue et le cul est aujourd'hui loin d'être un sujet tabou parmi les jeunes. Mais leur moralité en est-elle corrompue pour autant ? Pas plus que l'intégrité de certains responsables politiques, aurais-je envie de dire. En tout cas, cette nouvelle campagne, lancée juste avant le Nouvel An chinois, permet au Parti de réaffirmer sa volonté de contrôler la Toile afin d'établir une "société harmonieuse". Et cette mesure pourrait en cacher d'autres. En effet, avec le 60e anniversaire de la fondation de la République Populaire, les 20 ans du massacre de la place Tiananmen et les 50 ans du soulèvement tibétain contre la présence chinoise, l'année 2009 risque d'être mouvementée.

Très jaune, très violent "Très jaune, très violent" (la couleur jaune désignant tout ce qui a attrait à l'érotisme ou à la pornographie). Il y a un peu plus d'un an, c'est en ces termes qu'une jeune Pékinoise (coincée du cul) interviewée par la télévision a décrit ce qu'elle avait vu sur Internet. La réplique a créé le buzz sur la Toile et c'est depuis devenu une expression à la mode.

Reuters - Chine : campagne contre les contenus indécents sur Internet
AFP - Chine : nouvelle campagne contre la pornographie sur l'Internet
Danwei - Google, Baidu, Sina, QQ "vulgar and unhealthy"
中国网 - 七部委开展整治互联网低俗之风专项行动

Commenter cet article