Les Restos du cœur de Kownloon

Publié le par Nicolas Wong

La crise de la dette, Hong Kong ne connaît pas. Le gouvernement local enchaîne depuis 8 ans les exercices budgétaires excédentaires. Plus de 73 milliards HKD de surplus ont ainsi été dégagés rien que pour l'année fiscale 2011-12. Le gouvernement a décidé, l'an dernier, de redistribuer une partie des excédents à la population en attribuant la somme de 6 000 HKD à tout résident permanent de Hong Kong âgé de plus de 18 ans.

 

429239_10150642876489934_572574933_9424505_400046830_n.jpgUne mesure qui ne fait pas l'unanimité. Benson Tsang a ainsi choisi d'utiliser la somme pour acheter, dans de petits restaurants et de épiceries de Sham Shui Po, des repas chauds et des boîtes de conserve qu'il donne ensuite aux sans-abris de ce quartier de Kowloon. Une manière de donner un coup de pouce aux plus démunis tout en soutenant les petits commerces. Architecte d'intérieur de profession, Benson estime en effet que l'argent distribué par le gouvernement auraît dû servir à aider ceux qui en ont le plus besoin.

 

Et il n'est visiblement pas le seul à le penser. Avec l'aide de ses amis et des réseaux sociaux, ses actions se multiplient et de plus en plus de personnes s'impliquent dans cette chaîne de solidarité. Plus de 700 personnes ont indiqué sur Facebook qu'ils allaient participé à la prochaine distribution prévue le samedi 26 mai. Le tissu social n'est donc pas totalement déchiré dans une société où les inégalités ne cessent de se creuser.

 

Hong Kong est l'un des endroits au monde où les disparités de revenus sont les plus fortes. Un salaire minimum de 28 HKD par heure y a été fixé pour la toute première fois l'an dernier, une révolution pour ce qui est considérée commel'économie la plus libérale de la planète. Le nouveau chef de l'exécutif Leung Chun-ying a su capter, pendant sa campagne, le mécontentement populaire face aux écarts de richesse. Il a promis de faire de la lutte contre les inégalités une priorité de son mandat, et il devra le faire sans se mettre à dos les puissants tycoons de Hong Kong.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article