- la déesse de la démocratie à hong kong -

Publié le par nico-wong

Hong Kong Legco (photo AP)

Mercredi 2 juin, conseil législatif de Hong Kong, les députés du camp démocrate affichent sur leur pupitre des reproductions miniature de la "Déesse de la démocratie", une statue érigée le 30 mai 1989 sur la place Tian'anmen par des étudiants des Beaux-Arts de Pékin. Le débat du jour portait en effet sur le massacre qui, le 4 juin de cette année-là, mit fin au mouvement démocratique initié par les étudiants pékinois. 21 ans plus tard, les législateurs pandémocrates de Hong Kong ont déposé une motion pour appeler les autorités centrales à réhabiliter les manifestants, qui sont toujours considérés comme des "contre-révolutionnaires". La motion a peu de chances de passer, les partis pro-Pékin détenant la majorité des sièges du Conseil législatif, mais après avoir provoqué - par la démission de cinq de leurs élus - des élections partielles pour relancer le débat sur la démocratie à Hong Kong, les pandémocrates n'ont plus peur d'aller à la confrontation.

Visiblement irritées par ces initiatives, les autorités centrales et hongkongaises cherchent à leur mettre des bâtons dans les roues alors qu'ils s'apprêtent à commémorer le 21e anniversaire du massacre de la place Tian'anmen. Une statue et une sculpture, inspirées de la Déesse de la démocratie, ont ainsi été confisquées par la police alors qu'elles étaient exposées dans le centre-ville. Elles sont l'oeuvre de Chen Weiming (陈维明), qui s'est quant à lui vu refuser l'accès au territoire à son arrivée à l'aéroport. M. Chen est un artiste diplômé des Beaux-Arts de Pékin qui s'est réfugié en Nouvelle-Zélande après la répression du mouvement de 1989. Les autorités hongkongais se sont refusés à tout commentaire sur cette interdiction de territoire, mais pour les pandémocrates, pas l'ombre d'un doute, cette décision est politique. Les deux oeuvres ont été restituées hier et elles sont actuellement exposées à Victoria Park où, vendredi et comme chaque année, des dizaines de milliers de Hong Kongais se réuniront pour commémorer les victimes de Tian'anmen.

Victoria Park (Photo Charles Mok)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article