- le défi de Google à Pékin -

Publié le par nico-wong

http://farm5.static.flickr.com/4039/4270952483_377e7ea82f_m.jpgTrop, cest trop. Les dirigeants de Google estiment avoir avalé beaucoup trop de couleuvres depuis leur arrivée en Chine en 2006. La firme de Mountain View compte revoir sa stratégie dans le pays après avoir été victime de piratages informatiques, des attaques "hautement sophistiquées" qui visaient les boîtes Gmail de militants des droits de l'homme. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Le géant américain a annoncé qu'elle ne voulait plus se plier à la censure imposée par Pékin et qu'elle était prête à se retirer du marché chinois s'il le fallait. Dans ce défi lancé aux autorités chinoises, difficile d'imaginer ces derniers accepter qu'une telle brèche s'ouvre dans sa grande muraille électronique. C'est pourquoi certains font déjà leurs adieux à Google. Beaucoup saluent cette prise de position en faveur d'un Internet libre, mais pour eux, ça reste un coup dur.

Youtube, Facebook, Twitter, Wordpress et maintenant le plus célèbre moteur de recherche du monde. Le Web chinois ressemble de plus en plus à un intranet. Les internautes de plus en plus isolés, de plus en plus frustrés. Ils sont redirigés vers les équivalents made in China des principaux sites de la Toile mondiale. Youku et Tudou pour le partage de vidéos, Renren pour pour les réseaux sociaux, et Zuosa pour le microblogging (il y avait Fanfou mais il a également sauté après les émeutes au Xinjiang), et Baidu pour la recherche en ligne. Ce dernier est leader sur ce marché en Chine et certains pensont que le géant américain cherche en fait à sortir par la grande porte. Google.cn ne capte qu'environ 30% des requêtes des 384 millions d'internautes chinois. On estime son chiffre d'affaires annuel à 200 millions de dollars dans le pays, ce qui ne représente certes pas grand chose dans ses résultats globaux, mais cette affaire ne peut tout simplement pas être résumée à une histoire d'argent.

Google China

Commenter cet article