- appels aux réformes -

Publié le par nico-wong

"Des réformes politiques sont ce que souhaite le peuple", voici le titre d'un article qui figure sur la une de la dernière édition du Study Times, l'hebdomadaire de la très influente École centrale du Parti communiste chinois qui forme les hauts dirigeants du pays. "Le pays aura un avenir radieux si nous réussissons à mettre en oeuvre des réformes politiques. [...] Sinon, les fruits de la réforme économique seront perdus et le but de la modernisation ne sera pas atteint. Aller à l'encontre de la volonté populaire ne ferait que provoquer l'échec de ces réformes", écrit le professeur Hou Shaowen.

Cet article défend donc le point de vue que Wen Jiabao a exposé lors d'un discours à Shenzen le 21 aôut dernier pour célébrer les 30 ans de la création de la zone économique spéciale. Le Premier ministre avait alors notamment déclaré qu'il était nécessaire de trouver une solution pour "résoudre le problème de la concentration excessive et illimitée du pouvoir".

Si ces déclarations n'ont eu que très peu d'écho dans la presse officielle, les réformistes du parti et des publications comme le Southern Metropolis Daily de Canton et le magazine pékinois Caijing ont souligné l'importance de cette intervention. Un discours auquel le président Hu Jintao n'a pas tardé à répondre : "Nous devons persister sur la route du développement développement politique avec des caractéristiques chinoises [...] et favoriser l'auto développement du système politique socialiste".

Les deux hommes sont donc visiblement partagés quant à l'avenir politique de la Chine. Cela traduit-il une division au sein même du Parti communiste ? Toujours est-il qu'à l'instar de Hou Shaowen, de nombreux dignitaires du PCC ont, dans le sillon de Wen Jiabao, appelé à des réformes politiques. Mais ces voix semblent  encore minoritaires au sein du Parti et n'ont qu'une influence limitée sur les décisions prises à Zhongnanhai.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article