- les nouveaux riches -

Publié le par nico-wong

Selon les chiffres de 2005, le nombre de ménages chinois dont les revenus annuels dépassaient les US$ 25 000 s’élevait à environ 290 000 et 21% d’entre eux résidaient à Shanghai, 10% à Pékin et 8% à Canton. Le 13 août, Mastercard International a rendu public les résultats d’une enquête réalisée auprès d’un échantillon de 900 Chinois aisés (dont les revenus atteignent les US$ 16 000 par an) habitant les trois villes citées ci-dessus. Cette étude permet en outre d’en savoir plus sur le profil et le mode de vie de ces nouveaux riches de Chine.

La boutique Louis Vuitton à Pékin (photo AP)

La moyenne d’âge de cette nouvelle classe aisée est un point sur lequel il convient de mettre l’accent. En effet, parmi les Chinois dont les revenus annuels atteignent les US$ 25 000, ils sont 64% à avoir entre 31 et 46 ans. "Au Japon, 70% des riches ont plus de 45 ans. Aux Philippines, ce chiffre est de 95% alors qu’en Chine, il n’est que de 14%", souligne Dr. Yuwa Hedrick-Wong (王月魂), conseiller économique de Mastercard International pour la zone Asie-Pacifique. On notera par ailleurs que les nouveaux riches de Chine sont, pour la plupart, des hommes (76%), mariés (67%) et diplômés de l’université (83%).

La question que tout le monde se pose est, bien évidemment, que font-ils de leur argent ? L’étude de Mastercard démontre une grande partie de leur budget est investi dans l’immobilier. En effet, l’ensemble des sondés sont propriétaires de leur logement et, en 2004, 26% d’entre eux étaient même en possession de trois biens immobiliers. Dr. Hedrick-Wong ne manque pas de préciser qu’il s’agit pour la plupart d’investissements bien que, quand il est question de spéculation, les Chinois préfèrent de plus en plus placer leur argent sur les marchés boursiers.


Les chiffres de Mastercard démontrent qu’après l’immobilier, la part de budget la plus importante est consacrée aux loisirs. En 2006, 92,6% d’entre eux ont dépensé plus de US$ 10 000 dans ce domaine. Ce sont les voyages et le tourisme qui arrivent en tête des activités ludiques en termes de temps et d’argent dépensés. Ainsi, l'an dernier, ils sont 43,3% à avoir effectuer au moins trois voyages en Chine continentale et 30% à avoir séjourné au moins trois fois à l’étranger. Leur destination préférée est Hong Kong (visitée par 85,6% des sondés), viennent ensuite Macau (51,7%), la Thaïlande (34,8%), Singapour (30,5%), et le Japon (18,7%). En ce qui concerne l’Europe, ils sont moins de 10% à s’être rendus en France, en Italie ou en Allemagne, mais ce sont là des destinations qui, selon Dr. Hedrick-Wong, deviendront de plus en plus populaires à l’avenir.


79% des sondés estiment que le travail est aussi important que les loisirs et ils y consacrent, en moyenne, 8 à 10 heures par jour. Enfin, ces nouveaux riches portent une attention toute particulière à leur famille puisqu'ils considèrent qu'"une famille heureuse est ce qui compte le plus dans la vie". Remarquons néanmoins que certains sont prêts à mettre leur carrière en priorité puisqu'ils sont prêts à "[sacrifier] du temps passé avec [la] famille pour le travail".


On peut considérer que, d'une certaine manière, cette classe aisée constitue l'avant-garde de la "Chine moderne". Comme l'explique Dr. Hedrick-Wong : "
Au niveau national, cette nouvelle richesse que l'on trouve dans les grandes villes est une force motrice pour la consommation. Les modes de vie et les mentalités évoluent énormément parmi ces consommateurs aisés, et cela a contribué à métamorphoser le marché chinois."

中国内地富裕人群开始年轻化 - 北京青年报
上海富裕家庭最多 - 《财经》网快讯

Chinese affluent willing to spend on travelling
- Jongo News

Commenter cet article