- wu lihong -

Publié le par nico-wong

Le militant écologiste, Wu Lihong (吴立红 - crédit photo Xinhua), a été condamné vendredi à trois ans de prison pour fraude et extorsion de fonds par la Cour populaire de Yixing (宜兴 - province du Jiangsu), des charges qui, selon son épouse, ont été montées de toutes pièces.

Engagé dans la défense de l’environnement depuis maintenant 10 ans, cet ancien VRP en matériel d’isolation sonore de 39 ans est considéré comme un héros par la population de la région de Yixing pour le travail qu’il a mené afin de protéger le Taihu (太湖), le troisième lac de Chine par sa superficie. Le nom de Wu Lihong ne manque pas d’être mentionné quand le gouvernement central désigne les 10 militants écologistes de l’année 2005. Néanmoins, son dévouement et son franc-parler commencent rapidement à irriter les industriels et les autorités locales. Arrêté le 13 avril dernier, il est accusé d’avoir fait chanter des entreprises et d’avoir ainsi empocher 15 000 RMB en menaçant celles-ci de les dénoncer aux organismes officiels de régulation de pollution. Mais d’après sa femme, cette somme correspond en réalité à une commission touchée par Wu Lihong en vendant du matériel de mesure de pollution aux industries locales.

Harcèlement policier, fausses accusations, conditions de détention scandaleuses (sa femme n’a toujours pas été autorisée à lui rendre visite ou même à lui parler au téléphone depuis son arrestation), et procès inéquitable (aucun témoin n’a été convoqué lors de l’audience), tel est le sort réservé à ceux qui, comme Wu Lihong, ne savent pas mâcher leurs mots quand il s’agit de défendre, dans la Chine d'aujourd'hui, une cause qui leur est chère.

'Hero' activist jailed for three years - Reuters via Gulfnews.com
Le combat du Chinois Wu Lihong contre les pollueurs du lac Taihu - Le Monde via Infos de la planète
环保农民吴立红:不愿做温水中的青蛙 - 南方周末

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lao cai 16/08/2007 12:50

C'est important, cette info, qui illustre bien l'hyporisie de "he xie" et le cynisme des autorités locales.