- kirby lee -

Publié le par nico-wong


J'ai entendu parler de Kirby Lee (李俊驹) pour la première quand, un jour d'été 2004, j'ai acheté son premier album Candy Shop par hasard, parce que la pochette avait l'air cool. Et en effet, le terme "cool" qualifie bien l'esprit de ce disque, on en a 17 titres un concentré de hip-hop, de drum n'bass jazzy et de trip-hop-ambient. Le projet d'alors s'appelait Sketch Krime et c'est un CD que j'écoute encore régulièrement aujourd'hui. Depuis, le DJ originaire du Yunnan a intégré le Dragon Tongue Squad (龙门阵) et semble s'être (malheureusement) cantonné au rap influence US. Son dernier album, Dopekid (牛A的弟弟), est sorti dans les bacs chinois en mai dernier et je suis, dans l'ensemble, assez déçu. Bien que l'on retrouve de temps en temps les beats relaxant de Candy Shop (lors des interludes notamment), Kirby ne fait qu'étendre l'étalage de sa capacité à rapper sur des thèmes tels que l'argent, les filles, les voitures, en bref, sur des choses pas tellement intéressantes. Et pour être franc, j'aurais préféré qu'il se taise...


Sketch Krime, Candy Shop - Peace

Commenter cet article