- danse dai -

Publié le par nico-wong


Photo prise au parc Manting (曼听) de Jinghong (景洪), au Sipsongpanna (西双版纳), ces jeunes femmes répètent pour le spectacle quotidien de danse traditionnelle dai (傣). D'après la chorégraphe, aucune d'entre elles n'ont été formées à la danse puisque dans leurs villages, "ceux qui peuvent marcher savent danser, et ceux qui peuvent parler savent chanter".

Les Dai forment une des 56 minorités ethniques officiellement reconnue par la République populaire, habitent pour la plupart sur les rives du Mékong (Lancang en chinois - 澜沧江) et pratiquent le bouddhisme theravada. Ils sont en réalité composés de plusieurs groupes culturels distincts parlant différentes langues (le Tai-lü et le Tai-nüa notamment). L'appellation Dai est d'autant plus ambigue qu'il s'agit d'une construction ethnographique et d'une classification chinoise-han reprise par la suite en Occident, c'est pourquoi aujourd'hui elle permet également de désigner divers groupes habitant le Laos, le Myanmar, le Viêt-nam et la Thaïlande.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article