- pandas -

Publié le par nico-wong

Pandas
Le World Wide Fund for Nature (WWF) tire la sonnette d'alarme. Le panda pourrait s’éteindre dans deux ou trois générations et faire ainsi les frais du développement économique fulgurant de la Chine. Dans une interview accordée au Global Times, le directeur du programme des espèces animales du WWF en Chine, Fan Zhiyong (范志勇), affirme en effet que la fragmentation des zones d’habitat du panda, qui résulte de la construction d’infrastructures, constitue un obstacle à la reproduction de cette espèce dont la fécondité est déjà faible.

L’expert souligne que la plupart des pandas chinois vivent aujourd’hui dans des ceintures de bambous dont la largeur ne dépasse pas le kilomètre. Et la consanguinité chez les pandas conduit à la réduction de leur résistance aux maladies. « La construction d’autoroutes dans les réserves naturelles ne cesse de fragmenter l’habitat du panda, ce qui gêne leur migration, leur reproduction, et donc les échanges de gênes », souligne M. Fan.

On estime aujourd’hui à 1 600 le nombre de pandas à l’état sauvage. Ils sont répartis dans six zones montagneuses dans le sud-ouest de la Chine. Mais selon le WWF, 43% de leur habitat et 29% des pandas ne sont pas efficacement protégés. Donc si la Chine tient à son trésor national, il va falloir agir rapidement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article