- séisme du sichuan : 1 an déjà -

Publié le par nico-wong

Un an après le tremblement de terre du Sichuan, la Chine rend hommage aux victimes de cette tragédie qui, selon les estimations officielles, a fait 68 712 morts. La vidéo de cette performance de dessin sur sable, par exemple, a été pébliscitée par les internautes. Une prestation très réussie qui vise à exprimer la solidarité de tous les Chinois aux habitants de cette région dévastée.


Ai Weiwei
Et les autorités se sont finalement décidés à révéler que 5 335 écoliers avaient trouvé la mort dans l'effondrement de leurs écoles. Un bilan contesté par le blogueur Ai Weiwei (photo), qui est connu pour avoir participé à la conception du stade olympique de Pékin. En effet, cet artiste dirige actuellement une enquête pour recenser tous ces enfants victimes. Et selon ses estimations, ils seraient près de 8 000 à avoir payé de leur vie les insuffisances et la corruption des responsables locaux. Dans une interview accordée à Libération, Ai Weiwei explique comment les autorités tentent d'étouffer le scandale : "On empêche nos volontaires de travailler : certains sont arrêtés, battus, le résultat de leurs enquêtes est parfois confisqué par les autorités locales. La plupart des parents sont sous pression. Ils sont surveillés, écoutés, détenus parfois. On leur interdit de circuler et de se rencontrer. On a acheté leur silence, en leur donnant de l’argent, ou en leur promettant du travail, une assurance, un logement. Beaucoup n’ont plus rien, ils sont dans une grande détresse. Très peu continuent à se battre pour que la vérité éclate. Ils ne savent pas comment faire, car les médias chinois n’ont pas le droit de parler de ce sujet et les avocats n’ont pas celui de les défendre."

Beichuan Earthquake Museum
Autre sujet de controverse : le projet d'un mémorial (ci-dessus) qui coûterait environ 2,3 milliards de yuan. Une somme qui, de toute évidence, aurait mieux fait d'être investie dans la reconstruction. Ce reportage de la télévision hongkongaise TVB montre en effet que les nouvelles maisons vont devoir être démolies pour être rebâties car les matériaux utilisés sont (une fois de plus) de trop mauvaise qualité :

Commenter cet article