- cheval de l'herbe et de la boue -

Publié le par nico-wong

Le "Cheval de l'Herbe et de la Boue", symbole de la résistance à la censure

C'est le dernier buzz de la Toile chinoise, une créature fictive répondant au nom de 草泥马, autrement "cheval de l'herbe et de la boue", et dont le nom en chinois se prononce de la même façon que "nique ta mère" ,avec des tons différents. Un pied de nez aux autorités suite à la campagne anti-obscénités qu'elles ont lancé en janvier dernier, qui montre bien qu'il y a toujours moyen de contourner la censure. Autre exemple d'expression détournée : 河蟹 ou "crabe de rivière", homonyme de 和谐, qui signifie harmonie et qui fait référence au slogan de "société harmonieuse". Le terme est utilisé par les internautes pour évoquer la censure. Et aujourd'hui, au lieu de dire que "mon blog a été harmonisé", on dit : "mon blog s'est fait mangé par des crabes de rivière".

Pour revenir à notre cheval, qui ressemble plus à un lama, je vous l'accorde, tout a commencé quand un petit malin s'est mis à créer des pages de créatures nées de son imagination sur Baidupédia, le Wikipédia à la chinoise, en inventions des descriptions plus ou moins sérieuses. On apprend ainsi que le cheval de l'herbe et de la boue vit dans un désert appelé Malher-Gobi (马勒戈壁), un nom dont la prononciation ressemble étrangement à l'expression "la chatte de ta mère", et qu'il se nourrit d'herbe fertile (沃草) qui, lui, fait penser à une autre expression vulgaire, en l'occurence "je nique". Ces articles ont fait un carton chez les internautes et les a beaucoup inspiré. Preuve en est la vidéo ci-dessous, qui parodie une célèbre chanson pour enfant.

Commenter cet article