- miss militante -

Publié le par nico-wong

Christina ChanChristina Chan (陳巧文), étudiante en philosophie à l'Université de Hong Kong, a appellé les internautes à manifester lors du passage de la flamme olympique à HK pour protester contre la politique menée par le gouvernement central au Tibet. Lors d'une interview web accordée à Apple Daily, elle explique qu'étant donné les événements récents, elle voulait d'utiliser la relative liberté d'expression laissée à Hong Kong pour se faire l'écho de ces voix que l'on veut faire taire. Elle précise par ailleurs qu'elle ne soutentait pas l'indépendance du Tibet, mais la liberté du peuple tibétain à disposer de lui-même. Le 2 mai, alors que le petit groupe de dissidents agite banderoles et drapeaux tibétains, il se retrouve cerné par une foule venue, elle, accueillir la flamme olympique avec enthousiasme et patriotisme. Le ton monte et la police se sent obligée d'intervenir pour emmener l'étudiante et ses amis au commissariat. Le lendemain, Christina se retrouve sur la une de tous les journaux et magazines. Puis, devenue une véritable icône avec ses détracteurs et ses défenseurs, la presse ne tarde pas à fouiller et à découvrir que ce mannequin photogénique a passé son enfance en Grande-Bretagne. On ne tarde pas non plus à trouver des photos personnelles qui la rendent tout de suite moins crédible. Grosses cuites en boîte de nuit, moments de tendresse et poses en maillot de bain, Christina fait beaucoup parler d'elle. Et du coup, les discussions à son propos ne portent plus forcément sur le Tibet ou la liberté d'expression...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jiji 01/06/2008 22:22

   sur que ces nationalistes qui font la queue pour venir en occident dans le seul but d'avoir des relatiobns sexuelles avec des blanches, quitte à payer pour ça, sont des exemples de vertu...

nico-wong 02/06/2008 19:58


pour ceux qui ne voient pas de quoi il s'agit, voir "Touristes chinois ou
corrompus"
mais je ne sais pas si c'est très pertinent de comparer des officiels chinois qui se payent des putes sur le dos de leurs contribuables avec des hongkongais qui jasent à propos d'une militante
disposant de jolis atouts...