- assembly -

Publié le par nico-wong


En hiver 1948, la 9e compagnie de l'Armée populaire de Libération, menée par son capitaine Gu Zidi, est mobilisée pour aller défendre une mine de charbon. En manque d'hommes et d'équipements, les hommes de Gu Zidi ont reçu l'ordre de ne se retirer qu'au signal de ralliement de leur régiment. Ils doivent alors faire face à une armée nationaliste en supériorité numérique et combattre des tanks avec de simples cocktails molotov. Dans le chaos de la bataille, Gu Zidi est assourdi par les explosions et la décision est difficile à prendre quand certains de ses hommes prétendent avoir entendu le signal annonçant la retraite. Les scènes de combat réalistes de cette première partie du film vaudront à Assembly (集结号) de flatteuses comparaison avec Il faut sauver le soldat Ryan de Spielberg. La seconde partie est, quant à elle, beaucoup plus humaine et décrit le combat de Gu Zidi face à l'administration militaire, qui a perdu toute trace de son existence et des martyrs de la Révolution qui composaient sa compagnie.

Après The Banquet (
夜宴), Feng Xiaogang (冯小刚) revient avec ce blockbuster sans star d'envergure international pour orner son casting. Assembly est un film de guerre qui a su éviter le message patriotique mais qui reste très politiquement correct. En effet, Feng Xiaogang reste prudent dans sa description de l'Armée, sans oser se montrer excessivement critique envers la bureaucratie du régime communiste, mais il réalise là un film qui lui permettra vraisemblablement de se faire un nom au niveau international. Assembly sera ainsi projeté au Festival de Deauville sous le nom Héros de guerre.

Télécharger le film (release Newsasia)

Commenter cet article