- lhassa s'embrase -

Publié le par nico-wong

L'armée est intervenue à Lhassa pour y réprimer des manifestations marquant le 49e anniversaire du départ forcé du Dalaï Lama qui s'étaient transformées en émeutes. Le mouvement, initié lundi par des moines bouddhistes qui le voulaient pacifique, a dégénéré quand des magasins et des voitures ont été incendiés dans le centre-ville. Malgré l’action des forces de l’ordre - qui ont procédé à des arrestations, bloqué les routes et encerclé les monstères -, les révoltes se sont propagées dans d’autres localités peuplées de Tibétains. Les émeutiers s’en s'ont pris à des symboles de la présence chinoise, tels que les bâtiments administratifs, dans cette région où les revendications d’indépendance ont gagné en visibilité à l’approche des JO.

"Bien sûr qu'il y a des morts", a déclaré à l'AFP une employée au centre des urgences médicales, jointe par téléphone. "Nous sommes très occupés avec les blessés, il y a en beaucoup ici", a-t-elle ajouté, sans préciser si les victimes étaient des moines. Les médias officiels font l’état de "dix civils innocents" tués lors des incendies déclenchés pas les insurgés. "Nous n’avons pas ouvert le feu" prétendent les autorités qui "invitent les émeutiers à se rendre". Radio Free Asia rapporte pour sa part que Lhasa est désormais sous loi martiale et que soldats et tanks s'étaient déployés dans la ville. La situation y est visiblement très chaotique et le gouvernement en exil parle de centaines de morts.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article